Les blessures d'incarnation

Délices de messages divins (2).png

Il est important de définir ce que nous entendons par incarnation. L’incarnation est le processus que doit vivre une âme, quelle qu’elle soit, pour venir vivre une expérience dans la matière. C’est une projection d’une partie de notre conscience, dans une manifestation physique et dense de matière. Elle peut parfois être vécue comme douloureuse ou difficile car comme tout processus, il invite à un changement d’état. Les changements d’étais sont une expérience, et les expériences sont souvent sources de chaos, fonction de la manière dont nous vivons les expériences.

En réalité, il n’y a aucun jugement à avoir sur les expériences. Il est important de comprendre que la difficulté ne se trouve que dans la manière de vivre, d’incarner l’expérience.

 

L’incarnation est donc un passage, une transformation, un processus visant à sortir de l’état de conscience dans lequel on se trouve à l’origine, pour venir incarner un nouvel état de conscience.

En ce qui concerne l’incarnation terrestre, le processus est particulier puisqu’il vous est demandé de quitter un monde de conscience unifié, afin de rejoindre un état de conscience individualisé. C’est le principe même de la dualité : Nous nous incarnons afin d’expérimenter ce principe de séparation (illusoire) afin d’expérimenter l’individualisation.

Ce processus est parfois traumatisant pour les âmes, car elles sortent de cette conscience large et unifiée, pour venir se projeter dans quelque chose de plus réduit, et de plus dense. C’est comme si on demandait à un géant contorsionniste de venir rentrer dans une boite de petits pois.

Comme tout processus, lorsqu’il est accepté, il se fait dans la facilité. Mais lorsque des résistances s’en mêlent, les blocages, douleurs et difficultés s’invitent et rendent le processus un véritable défi.

D’où proviennent ces résistances ?

La majorité du temps, ce sont les mémoires d’incarnation douloureuses, encore à vif sur le plan de l’âme qui viennent opposer des résistances. Quelles mémoires traumatiques vous ont empêchées de vivre votre processus dans sa complétude ? Quelles croyances avez-vous développées vous limitant dans les possibilités d’expérience ?  Quelles parts de vous résistent encore au processus d’incarnation ?  

Parfois, lorsque l’âme entame sa descente dans la conscience terrestre, des mémoires ressurgissent avant même d’avoir atteint la matière. Cela peut créer des réactions en chaîne qui bloquent le processus d’individualisation de l’âme. Ces petites parties d’âmes restent alors bloquées dans cet entre 2 mondes. Une partie de ce soin sera vouée à soigner ces parties en résistance, afin de les ramener dans votre corps. Vous avez besoin de la totalité de votre être, présent dans votre corps pour vous incarner pleinement.

Les blessures d’incarnations sont palpables puisqu’elles font barrière à notre intégrité. C’est comme si de minuscules parties de nous-mêmes étaient absentes de notre corps, laissant en nous une part de vide, ayant besoin d’être comblée.

La réconciliation avec ces parts de vous, est indispensable à la réalisation totale du processus d’incarnation.

 

Il peut s’avérer nécessaire de vous rappeler, sur le plan de l’âme quelle a été votre volonté d’incarnation. Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans cette expérience d’incarnation ? Le souvenir de votre mission, de votre dessein peut vous aider à dépasser ces résistances impliquant vos mémoires d’âme.

La seconde blessure fréquente qui fait barrière à l’incarnation, est le lien que vous entretenez avec le réceptacle de vie : la matrice utérine, ou encore le lien avec votre mère, ou père. Les liens se développent très tôt dans la décision d’incarnation, bien avant même la conception. Les âmes se rencontrent et planifient ensemble la venue de l’être. Les choix de parenté vont définir bien des expériences et peuvent, lorsque les âmes sont en contacts, réveillez des mémoires douloureuses, qui paraissent bien plus réelle lorsque l’on s’approche de la matière, plutôt que « vue d’en haut ». Vos liens avec vos réceptacles de vie sont-ils apaisés ? Quelles mémoires douloureuses portées vous encore à l’encontre de vos parents ? Affectent-ils votre processus d’incarnation ?

Rappelez-vous ceci : L’incarnation n’est qu’une expérience. La séparation de votre conscience avec la conscience du grand tout n’est qu’illusoire. Vous avez la capacité en chaque instant de vous unir au grand tout, et de vous connecter à l’essence de la vie et du cosmos. L’incarnation n’est pas une limitation. Elle est la manifestation d’un désir d’âme d’expérimenter quelque chose. Voyez-le comme une occasion extraordinaire de mettre en pratique dans la matière ce que vous êtes sur d’autres plans. L’incarnation est une immense cour de jeu, dans laquelle chacun est libre de venir expérimenter ce qu’il souhaite. Voyez-le comme une chance d’accomplir ce que vous rêvez d’accomplir. Toute expérience servira la conscience du divin… Incarnez-vous pleinement pour manifester pleinement ce que vous souhaitez. Repoussez vos limites, vous mènera à bien d’autres infinies possibilités.

Canalisé avec l'aide de Sananda .

Manifestations des difficultés d’incarnation :

Manque de présence à soi, aux autres, manque d’ancrage, sensation de manque, sensation de ne pas être complet. Difficulté lors des transitions de vie, peur du changement. Difficulté dans la matérialisation de certaines choses. Aura décalée, sensation d’être éthéré, problématiques alimentaires…